Conseils pour intégrer des plantes dans de petits espaces

Conseils pour intégrer des plantes dans de petits espaces #

Vous rêvez d’une maison remplie de plantes, mais vous vivez dans un petit espace ? Ne vous inquiétez pas, cet article vous donnera des conseils pour intégrer des plantes dans votre intérieur sans encombrer la pièce.

Choisissez des plantes adaptées à votre espace #

Lorsque vous choisissez des plantes pour votre intérieur, il est important de choisir celles qui s’adaptent à votre espace. Par exemple, si vous avez une fenêtre donnant sur le sud, optez pour des plantes qui aiment la lumière et la chaleur. Si vous avez un espace plus petit, optez pour des plantes à faible entretien et à croissance lente, comme les fougères, les plantes grasses et les cactus.

Utilisez des pots et des conteneurs intelligents #

Les pots et les conteneurs sont les meilleurs alliés des petits espaces. Vous pouvez trouver des pots et des conteneurs de toutes sortes et de toutes tailles, ce qui vous permet de choisir ceux qui s’adaptent le mieux à votre espace. Utilisez des pots suspendus pour économiser de l’espace et des conteneurs à plusieurs niveaux pour créer un effet intéressant.

À lire Avez-vous déjà transformé votre terrasse ou votre jardin avec une incroyable serre faite maison ? Découvrez ces photos DIY inspirantes !

Trouvez des moyens créatifs d’intégrer des plantes #

Si vous manquez d’espace pour les pots et les conteneurs, vous pouvez toujours trouver des moyens créatifs d’intégrer des plantes dans votre intérieur. Utilisez des étagères murales, des étagères à plantes et des bacs à fleurs pour offrir à vos plantes un espace pour se développer. Vous pouvez même créer un jardin vertical avec des plantes grimpantes.

Entretenez vos plantes #

Une fois que vous avez trouvé des moyens créatifs d’intégrer des plantes dans votre intérieur, il est important de les entretenir correctement pour les garder en bonne santé. Assurez-vous de leur donner suffisamment d’eau et de lumière, et de les fertiliser régulièrement. Vous pouvez également opter pour des plantes d’intérieur à faible entretien pour vous faciliter la tâche.

Conclusion #

Intégrer des plantes dans un petit espace peut être un défi, mais c’est loin d’être impossible. Avec les bons conseils et les bonnes techniques, vous pouvez transformer votre petit espace en un jardin luxuriant et coloré. Alors, n’hésitez pas à expérimenter et à trouver des moyens créatifs d’intégrer des plantes dans votre intérieur. Bonne chance !Au fil du temps, les espaces à vivre se réduisent. Quelles que soient les raisons, derrière se trouvent les immenses maisons avec de grands espaces verts où même des arbres feuillus pourraient être plantés. Mais ce n’est pas une raison pour avoir un beau jardin.

Un garage, une terrasse, un balcon et même un petit couloir peuvent devenir l’endroit idéal pour faire pousser des plantes. #

Dès que le lieu a accès à la lumière du soleil, le projet de jardin devient une question de volonté et d’amour pour l’art de jardiner. Et bien sûr, savoir intégrer le végétal dans de petits espaces sans mourir d’envie. C’est pourquoi nous avons décidé de compiler les conseils suivants pour y parvenir.

À lire Comment protéger la qualité de vos fruits et légumes avec une serre de jardin à -45% ?

1. Choisissez les bonnes plantes

Ils nous disent toujours que lors du choix des plantes pour notre jardin, nous devons nous assurer qu’elles sont adaptées aux conditions environnementales et pédologiques de l’endroit où nous allons les planter. Mais dans le cas du jardinage dans de petits espaces, il faut aussi tenir compte de la taille qu’ils auront à l’âge adulte. Si cela dépasse les hauteurs et diamètres disponibles, il faut tout simplement abandonner l’idée de les ramener à la maison, même quand ils sont beaux et qu’on en est amoureux.

Il faut toujours opter pour de petites espèces et spécimens.

L’éclairage solaire est également important à considérer. Si celle-ci est limitée, les plantes à choisir doivent être adaptées à la culture à l’ombre ou en basse lumière.

2. Pensez au contenant

La taille du conteneur des plantes aide à déterminer la vitesse à laquelle elles poussent et la taille qu’elles peuvent atteindre. Comme pour les bonsaïs, nous pouvons rendre les petites plantes encore plus petites si nous les cultivons dans des pots de petit diamètre et de petite profondeur. Cependant, il faut s’assurer qu’ils conviennent à la vie emballée ; sinon ce que nous réaliserons en très peu de temps c’est sa mort.

À lire Comment la ville de Toulouse transforme-t-elle ses jardins en guinguettes chaque année ?

3. Faire un jardin vertical

Sans doute le concept dejardin vertical » représente l’une des meilleures idées pour profiter des petits espaces. Des pots suspendus ou des conteneurs sur des étagères ancrées au mur sont utilisés pour avoir de petites plantes de différentes variétés.

On peut aussi faire pousser des vignes sur un arbre ou sur des treillis en bois ou en plastique. Et si nous avons un petit patio pour le jardin, nous pouvons considérer les clôtures comme un support pour les vignes.

À lire Que faire au jardin en décembre ?

4. Utilisez des plantes de différentes hauteurs

Disposer ensemble des plantes hautes, moyennes et courtes, en particulier dans un jardin vertical, crée un effet visuel plus attrayant, moins monotone et moins écrasant. De plus, cela permet l’utilisation d’espèces différentes afin que la couleur soit beaucoup plus diversifiée.

5. Soignez les couleurs

En termes simples, l’effet ou l’apparence méli-mélo fait référence à un groupe d’éléments qui ne s’emboîtent pas. Dans le cas des petits jardins, il faut faire attention à ne pas tomber dedans, surtout quand il s’agit de couleur. Un mélange désordonné de couleurs, où aucune nuance ne correspond à l’autre, peut être accablant pour les yeux car il n’a nulle part où se tourner.

Nous devons nous assurer que les couleurs de notre plante vont bien ensemble, qu’elles projettent une harmonie et un sentiment d’unité. Il vaut la peine de recourir aux conseils d’un expert en la matière.

6. Utilisez des plantes en pot

Dans un jardin avec un espace limité, nous devons nous assurer que la plupart de nos plantes peuvent vivre toute leur vie dans des pots. Avec cela, nous évitons l’inconvénient de devoir les emmener ailleurs une fois qu’ils atteignent l’âge auquel ils ne résistent pas au contenant.

À lire Comment utiliser le marc de café au jardin ? ♻️

7. Cultivez des plantes à double usage

Certaines herbes et plantes comestibles peuvent servir d’ornements, comme les soucis, qui portent des fleurs orange très frappantes, les poivrons, qui portent de très beaux fruits, et les concombres, qui, sur les vignes, permettent de leur donner la forme et la taille que vous souhaitez.

Dans tous les cas, avant de les choisir, nous devons rechercher s’ils conviennent aux conditions de sol, de lumière et d’humidité que nous avons dans notre jardin.

8. N’oubliez pas les pots d’angle

Les conteneurs d’angle, qu’ils soient en bois, en argile ou en béton, sont idéaux pour profiter de cet espace presque toujours perdu dans le jardin. On peut même en placer plusieurs verticalement, mais en veillant à ce qu’elles soient décalées pour que les supérieures ne volent pas la lumière des inférieures et leur permettent de se développer librement.

9. Apportez des bonsaïs au jardin

Sur le marché, nous pouvons obtenir des bonsaïs de toutes sortes et de toutes tailles. Certains assez petits pour notre jardin, placés stratégiquement dans les coins ou en cassant les lignes de fleurs, peuvent donner un aspect plus imposant et diversifié au design.

Idéalement, tout n’est pas composé d’herbes et de fleurs.

10. Inclure de petits meubles

Une lampe, une chaise, un hamac ou tout meuble ou élément de plus petit volume aura l’air assez curieux dans le jardin. Ils vendent même de petits elfes d’argile et d’autres ornements que nous pouvons facilement localiser n’importe où. De plus, pour bien paraître esthétiquement, ces éléments serviront à casser les lignes de recadrage et à rendre l’image moins monotone à l’œil. Le tout est de les placer de manière à ne pas gêner la circulation ou occuper beaucoup d’espace utilisable pour la plantation.

11. Faites des sentiers

Il ne s’agit pas de tracer des chemins sur lesquels se déplacer. L’idée est de les utiliser pour marquer des zones, séparer des textures et façonner le jardin. Comme les petits meubles, ce sont les plus curieux et on peut facilement les assembler avec des petites pierres ou du gravier.

12. Jouez avec les couleurs des murs

Dans chaque jardin, il est important de donner de la couleur aux murs et aux clôtures qui l’entourent, en veillant à ce que les tons utilisés contrastent avec les couleurs de la végétation. Mais dans le cas de plantations dans de petits espaces, nous devons faire plus attention à la question.

Une palette de couleurs plutôt homogène, composée de tons clairs, génère dans l’œil humain la sensation d’espace et de luminosité. Par conséquent, il représente l’une des meilleures techniques pour intégrer des plantes dans de petits espaces. Les tons blanc et pastel sont très efficaces à cet égard et ont tendance à très bien contraster avec la plupart des végétaux.

Bien sûr on peut utiliser des couleurs vives pour donner plus de vie au jardin, mais l’idéal est de les réserver à un petit secteur et des détails ornementaux.

13. Bon éclairage

Bien sûr, chaque jardin nécessite une bonne dose de soleil. Mais l’éclairage artificiel joue également un rôle important lorsqu’il s’agit d’intégrer des plantes dans de petites surfaces, car, appliqué correctement, il génère un effet d’espace la nuit. L’idée est de jouer avec les ombres et de donner de la lumière aux textures, aux endroits les plus sombres du jardin et aux fleurs les plus colorées.

Pour économiser de l’électricité dans la mise en œuvre de cette technique, il est conseillé d’utiliser des lampes solaires, celles qui se rechargent le jour en énergie solaire et projettent de la lumière la nuit.

En appliquant ces 13 conseils pour intégrer les plantes dans les petits espaces, aucun espace de vie n’est trop petit pour créer un jardin sain et beau. Pour le reste, tout est question de consacrer beaucoup de temps et de travail à la conservation des plantes. L’entretien de la pelouse, l’entretien du feuillage, une bonne fertilisation, la préservation des micro-organismes bénéfiques, l’élimination des nuisibles et l’irrigation selon vos besoins feront la différence.

Concernant ce dernier point, celui de l’arrosage périodique, il faut dire que si le jardin n’a pas accès à l’eau de pluie dont il a besoin pour vivre dans des conditions optimales, nous n’avons pas d’autre alternative que de mettre en place un système de collecte. De cette façon, non seulement nous économisons de l’argent sur l’eau, mais nous évitons également d’utiliser des liquides traités au chlore qui peuvent éliminer les micro-organismes bénéfiques pour la santé des plantes.

fianseo

Jardin et Jardinierre est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :